L’informatique de Réunica se rapproche de celle d’AG2R. Le prélude à une nouvelle tentative d’alliance?